Vert Santé

La Santé par les plantes

les plantes

La Menthe, l'envahissante, le symbole de la sagesse dans la tradiion

La Menthe, Mentha spicata Labiées.
Il n'est pas question de s'étendre sur les caractéristiques botaniques des menthes: leur parfum unique les fait reconnaître entre mille. Ce sont des cousines de la sauge, du thym, du serpolet, de la mélisse et de tant d'autres trésors de la nature qui sont classés dans la famille des labiées. Il existe différentes espèces, qui possèdent toutes, les mêmes propriétés, à des degrés divers.

Continuer la lecture

Le Basilic, ce joli cousin de la menthe, de la sarriette et du thym

Le Basilic, cet ingrédient de base de la fameuse soupe provençale, que vous connaissez probablement sous le nom de pistou, que d'autres préfèrent l'appeler oranger des savetiers ou herbe royale, plante sacrée autrefois dans son lieu d'origine, l'inde et dans d'autres pays. C'est sans doute Alexandre le Grand qui nous l'a ramené de ce lointain terroir.

Continuer la lecture

Sans forêt, pas de pluie !

Les forêts, près de 1,6 milliard de personnes en dépendent pour leur subsistance, elles produisent des biens dont certains ont une valeur marchande comme le bois, des produits pharmaceutiques et bien d'autres encore. Elles rendent des services essentiels : régulent le climat, les pluies, évitent les effets dévastateurs des tsunamis sur les côtes, procurent de l'eau potable, constituent un véritable stock de carbone… Et maintiennent les sols fragiles de régions qui subissent de fortes pluies. Les forêts jouent en réalité un rôle primordial dans la préservation des équilibres sociaux et écologiques.

Continuer la lecture

différence scientifique entre les produits...

Vouloir ramener la biologie moléculaire à celle à la chimie et affirmer qu'une simple analyse minérale permet de prouver que les produits sont identiques est un abus de langage non admissible. Une fraise de bois ou une fraise provenant de culture, ne se confondent pas au parfum. C'est la preuve que leurs molécules ne sont pas identiques.

Continuer la lecture

La non-accoutumance avec les essences aromatiques

Le pouvoir antiseptique des essences aromatiques ne s'estompe pas avec le temps, car en plus de leur capacité de maîtriser les phénomènes de l'infection, ont la propriété fondamentale de renforcer les défenses de l'organisme pour lui permettre de vaincre et de plus ils sont de puissants modificateurs du terrain où peut s'installer la maladie, l'organisme ne peut s'y habituer, alors qu'il s'habitue de plus en plus facilement, ainsi d'ailleurs que les microbes, aux nombreux traitements par les antibiotiques.

Continuer la lecture
Recherche
Choisissez un Theme pour le Site