Vert Santé

La Santé par les plantes

La nomenclature générale et universelle des plantes

Armoise - Artemisia vulgaris

Armoise, de Artémis qui est Diane
[ Artemisia Vulgaris ]

La clé des noms des plantes nous a été magnifiquement exposée par Rabelais dans son « Tiers Livre » Il écrit, je cite « que les plantes sont nommées en diverses manières.

Les unes ont pris le nom de celui qui premier les inventa, connut, montra, cultiva, apprivoisa et appropria, comme par exemple : Armoise, de Artémis qui est Diane; Eupatoire, du roi Eupator; Gentiana, de Gentius, roi de Sclavonie…».

« D’autres ont leur nom des antiphrase et contrariété, comme Absinthe, au contraire de pinte car il est fâcheux de boire… Autres sont nommées par leur vertus et opérations, comme… Lichen, qui guérit les maladies de ce nom; Malve (notre mauve), qui mollifie…».

« Les autres par les admirables qualités qu’on a vues en elles, comme Héliotrope, c’est souci, qui suit le soleil, car le soleil levant, il s’épanouit; montant, il monte; déclinant, il décline; soi cachant, il se clôt…».

« Autres par métamorphoses d’hommes et femmes de noms semblables, comme Daphné, c’est laurier, de Daphné…».

« Autres par similitude, comme Hippurie, c’est prêle, car elle ressemble à queue de cheval;… Psyllion, qui ressemble à la puce; Delphinium, au dauphin; Buglosse, à la langue de bœuf; Iris, à l’arc-en-ciel, en ses fleurs; Myosota (le myosotis) à l’oreille de souris… Les autres de leurs formes, comme Tréfeuil (trèfle) qui a trois feuilles;… Serpolet, qui herpe (herper : ramper) contre terre…».

Les savants ont depuis l’antiquité essayé de classé les différentes espèces vivantes tout en précisant la notion d’espèces, qui possède des caractères communs et de genre voisinant en familles ensuite en ordres, les ordres en classes, les classes en sous-embranchements et les sous-embranchements en embranchements, cet ensemble formant le règne végétal tout entier. Linné avait adopté un système binaire, chaque plante étant définie par nom de son genre et celui de son espèce.

Chaque plante a aujourd’hui son nom savant … à suivre

Une recommandation capitale
Ne cueillez jamais les plantes poussant sur des terres cultivés ou des vergers; elles risquent d’être empoisonnées -et de toute façon, elles ne sont plus telles que la nature les a créées- le sol qui les nourrit est gorgé d’engrais chimiques, d’hormones de synthèse destinées à détruire ce qu’on appelle les mauvaises herbes, et elles ont subi à maintes reprises les retombées des nuages d’insecticides de tout acabit que l’on « atomise » du printemps à la récolte.

[*histoire des plantes 1972]

Laisser un commentaire

Recherche
Choisissez un Theme pour le Site
Partenaire