Vert Santé

La Santé par les plantes

En agriculture biologique dans une AMAP durant une journée

Un jardin

Les adhérents de l’Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne (AMAP) « Les Paniers de Vaux » (77) ont été conviés à passer le Samedi 07 Juillet 2012 sur l’exploitation agricole bio : SCEA KOORIN. Une dizaine de personnes se sont déplacées en co-voiturage pour aider et apprendre…

Les AMAPiens au jardin !

C’est très rare que Ronaldo OYAMA nous sollicite pour être actifs à ses côtés. Mais aujourd’hui, c’est un peu particulier : il nous faut désherber.

Initialement, Ronaldo avait pensé nous faire désherber les carottes en plein champ. Le souci ? Le temps maussade et gadouilleux. L’agriculteur nous suggère toujours d’opter pour le désherbage, mais des plans de tomates qui se trouvent sous serre. Et on comprend tous « l’effet de serre » : quand il y a du soleil, on cuit littéralement sous les bâches protectrices !

La matinée passe vite, entre 10 et 12 heures, les AMAPiens arrachent les mauvaises herbes poussées au pied des plans et binent dans les allées pour dégager l’espace notamment. Ronaldo nous apprend que ses plans sont touchés par le mildiou et qu’ils demandent un entretien plus contraignant qu’habituellement (taille régulière). On apprend également que les tomates sont arrosées par le haut et leur motte est filmée en bas. C’est une méthode qui convient très bien à ses plans car le vent du matin passe dans les serres et sèche l’eau sur les feuilles. Cela permet aussi d’harmoniser le taux d’humidité dans la structure. L’exploitant avait déjà tenté le goutte-à-goutte par la motte, mais ce n’est pas l’idéal car cette technique ne mouille que le pied de la plante ce qui ne donne pas les mêmes résultats.

Avant le « pique-nique d’intérieur », le père de Ronaldo vient cueillir les tomates les plus mûres pour nous en offrir. Ca c’est de la récompense !

Après le repas convivial et gourmand, un tour dans les autres serres et dans une partie non couverte de l’exploitation est prévu. Malgré le temps peu clément, la tournée se fait dans la bonne humeur et nous apprenons que Ronaldo cultive des ingrédients venus de son pays d’origine : le Japon. Avec notamment du soja, des navets japonais, des petits concombres japonais (auxquels nous avons également pu goûter), des aubergines japonaises,… Le père de Ronaldo nous explique qu’il a plusieurs plans de chrysanthèmes dont les feuilles sont comestibles et très appréciées dans la cuisine japonaise.

Nous croisons également – sur ces sols auxquels aucun ajout de matière organique n’a été effectué en vue d’accroître leur fertilité – de la sauge, de la bardane, du potiron, du maïs, du chou-fleur, du melon, des poireaux japonais, des aulx, de la betterave, du céleri, des fèves, du basilic, du persil, des radis et radis roses, des épinards, des courgettes, du pourpier, des panais et bien-sûr des carottes.

Découvrir les futurs ingrédients composant les paniers de l’AMAP

Forts de leurs expériences sur le terrain, Ronaldo et son père ont de nouveaux tours dans leur sac ! L’acquisition de jeunes arbres fruitiers et autres baies appartenant à leur voisin permettra d’enrichir les paniers en élargissant l’activité autour d’un verger. D’ici quelques mois ou quelques années, mirabelles, noix, châtaignes, reines-claudes, groseilles, pommes, rhubarbe (il y en a déjà quelques tiges), poires, viendront enrichir les récoltes pour le plus grand bonheur des adhérents !

Après avoir observé la nature (larves de coccinelles sur les feuilles des courgettes par exemple), avoir pris quelques tomates déjà bien rouges et des petits concombres japonais délicieux, c’est le retour à Vaux-le-Pénil en milieu, voire fin d’après-midi pour certains.

Une journée bien remplie et à refaire en 2013, évidemment !

Liens
Site national des AMAP
Auteur
Emmanuelle Orvain / &maCom
[via]  notre-planete.info

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Recherche
Choisissez un Theme pour ce Site