Vert Santé

La Santé par les plantes

L’huile d’olive, un produit naturel très sain

oliviers plantation

Jusqu’à récemment, on attribuait à sa teneur élevée en acides gras mono-insaturés les effets protecteurs connus de l’huile d’olive contre les maladies associées au stress oxydatif telles que les maladies cardiovasculaires, neurodégénératives ou le cancer.

L’huile d’olive est un élément clé du régime alimentaire méditerranéen et beaucoup la considèrent comme un produit naturel très sain. Le projet EUROLIVE (The effect of olive oil consumption on oxidative damage in European populations), financé par l’UE, s’est penché sur la présence possible d’autres facteurs chimiques dans l’huile d’olive qui pourraient contribuer aux bienfaits reconnus de cette huile pour la santé.

Plus particulièrement, les partenaires du projet, dirigés par des chercheurs de l’Institut Mar de recherche médicale de Barcelone, en Espagne, ont cherché à déterminer si l’huile d’olive riche en composés phénoliques, par exemple l’huile d’olive extra vierge, pouvait présenter des bienfaits pour la santé surpassant ceux déjà établis par l’huile d’olive en général. Les chercheurs ont effectué six essais cliniques au cours desquels 200 volontaires recevaient 25 millilitres par jour de trois huiles d’olive identiques pendant trois semaines. La teneur en polyphénols de ces huiles était différente. La dose administrée était équivalente à la quantité normalement consommée quotidiennement par les habitants des pays méditerranéens. Les résultats ont montré que la consommation d’une huile d’olive à teneur polyphénolique plus élevée augmentait les niveaux de cholestérol HDL (ce que l’on appelle le “bon” cholestérol).

Les chercheurs ont également observé des effets positifs sur l’indice d’athérogénicité (à savoir le rapport cholestérol total/cholestérol HDL) et une réduction linéaire des dégâts oxydatifs des acides gras avec une huile d’olive à forte teneur en polyphénols. L’oxydation des acides gras est considérée comme un grand facteur de risque dans le développement de maladies coronariennes. Enfin, les résultats du projet EUROLIVE ont montré que la consommation de 25 millilitres d’huile d’olive par jour au lieu d’autres types de matières grasses n’avait pas entraîné de gain de poids chez les participants. Pour beaucoup, ces résultats mettent un terme au débat concernant les propriétés antioxydantes des polyphénols de l’huile d’olive lors de sa consommation, et viennent confirmer la valeur ajoutée de l’huile d’olive vierge extra par rapport à d’autres huiles dans la protection contre les maladies cardiovasculaires et d’autres facteurs de risque.

Aliment de base du régime crétois, elle a des propriétés bénéfiques pour la santé, notamment sur le plan cardio-vasculaire, grâce à sa teneur en vitamine A, vitamine E et en acides gras mono insaturés. Les bienfaits liés aux vitamines sont surtout observés lors de consommation d’huile crue, comme dans les salades, car les vitamines sont détruites au-delà de 40 °C. Par rapport aux autres huiles contenant des acides gras insaturés, l’huile d’olive est assez stable à la cuisson et garde en ce cas ses effets bénéfiques sur le cholestérol.

Facebook Comments

Articles apparentés

Laisser un commentaire

Recherche
Choisissez un Theme pour le Site