Vert Santé

La Santé par les plantes

L’oignon, ce cousin germain de l’ail

Oignons

L’oignon, comme l’ail, est un symbole de vitalité. Il en est de gros rouges, de jolis blancs, et de plus petits, croquants, délicieux, parfumés …

Un doping autorisé et inoffensif pour les sportifs, certains même avouaient carburer avec ce légume. De plus l’oignon est est aphrodisiaque, dans la mesure même où il rééquilibre toutes les fonctions importantes de l’organisme. Il donne le plus joli teint aux femmes ♡la couleur des roses et des lis mélangés…♡.

Quant à celles qui s’inquiètent de devoir « sentir l’oignon »

il y a pas mal de « trucs » que pour l’ail. Comme par exemple :

♡ une vaporisation à la menthe ✔
♡ quelques gouttes d’essence d’angélique ✔
♡ une pomme râpée ✔
♡ une cuillerée de miel ✔
♡ des feuilles de persil ou de cerfeuil ✔
♡ un grain de café à mâcher ✔

et voila la recette, il n’y a plus de souci à se faire.

Le palmarès de ce légume, au grand concours des plantes qui guérissent, est digne en tout point de celui de l’ail. Les oignons du Midi, qui sont plus doux, conviennent mieux à l’alimentation que ceux du Nord, plus âcres, mais aussi plus efficaces comme espèces médicinales. Mais quoi qu’il en soit et où que vous habitez, mangez de l’oignon sous toutes ses formes. Cru, avec du sel ou dans la salade, c’est un aliment parfaitement sain (les estomacs délicats risquent pourtant d’en souffrir), mais cuits, il convient à tous; il conserve merveilleusement ses vitamines; il stimule l’appareil digestif, il nettoie l’intestin, il lutte contre les embarras de matières mal digérées, et par là même, il prévient aussi bien la nervosité excessive, les insomnies, l’artériosclérose et l’hypertension, et même certains cancers.

Mais l’énnoncé des titres du légume ne s’arrête pas là

L’oignon est étonnement diurétique : il suffit d’en frotter une moitié sur les reins ou le bas-ventre du patient pour augmenter aussitôt d’un quart la production d’urine. La cure d’oignon « intensive ou régulière » convient à merveille à tous ceux qui souffrent de coliques néphrétiques, de calculs des reins ou de la vessie, d’œdèmes, de rétention d’urine, d’albuminurie, de goutte ou de rhumatismes.

à Suivre …

Laisser un commentaire

Recherche
Choisissez un Theme pour le Site
Partenaire